ESSAI TOYOTA HI-LUX 3.0 D4-D 2007 par Franck (rdv) le 04/04/2007

Un pick-up pour les pros et même plus !

Le Hi-Lux de TOYOTA, conçu pour tout affronter depuis 1968, apparaît dans une 6eme génération sous un autre jour.

A ces débuts, il était principalement destiné aux professionnels désireux de se rendre sur des sites bien souvent inaccessibles avec un utilitaire classique. Aujourd’hui, il revient dans une version au goût disons plus "fun". L'aspect 4X4 pick-up utilitaire est mis de côté, ainsi le TOYOTA Hi-Lux s’ouvre aux loisirs.

Les ingénieurs japonais ont mis les petits plats dans les grands. C’est donc sur un tout nouveau châssis, que le Hi-Lux revient, mais surtout avec un nouveau moteur. Il faut dire qu’à ce niveau, il était à la traîne. Fini donc, le 102 Cv, voici le 171. Ce moteur D4-D, comme TOYOTA sait si bien les faire, est carrément bluffant.
Puissance, couple et répondant, tout est dans ce bloc 4 cylindre de 3 litres. Issu du KDJ 120, accouplé à une boite automatique 4 vitesses, nous avons été véritablement étonné par les capacités de ce pick-up. Les rapports s’enchaînent en souplesse, une simple pression sur la pédale de droite, nous propulse dans le flot de la circulation, voir plus… Vitesse maxi ( sur circuit ) 175 km/h.

La transmission est confiée aux roues arrières sur route, c’est donc un "pur" propulsion, mais à aucun moment nous avons été surpris par une dérobade du train postérieur. Aucun risque de ce côté puisque le pont AR est équipé d’un différentiel à glissement limité. Malheureusement, et contre toute attente, l’option blocage de pont AR n’est disponible que sur la version 120 CV, dommage…

Le train avant est soutenu par des barres de torsion. La double triangulation apporte une réelle précision de guidage et la direction reste très souple. Les manœuvres avec un 4X4 de plus de 5m25 s'en retrouvent grandement facilitées.

Le Hi-Lux est conçu pour la charge et les suspensions AR à lames de ressorts vous le rappellent sans cesse. Pour plus de confort, n’hésitez pas à charger la benne ! Si vous n’êtes pas sur un "billard", les tressautements des suspensions vont vite vous user. La benne est prévue pour recevoir 895 kg, et TOYOTA visiblement, ne connaît pas les ressorts hélicoïdaux progressifs. C’est vraiment le seul point sombre de son Hi-Lux. Mais en contre partie vous pourrez charger allègrement la benne tout en tractant 2250 kgs.

Par contre, de gros efforts sont consacrés à l’intérieur de l’habitacle. Des rangements apparaissent un peu partout, à l'exemple de ces coffres placés sous la banquette ar relevable, astucieux ! Le cric et la trousse d'outil sont placés ici. Des vides poches avec porte gobelets sont intègrés dans les portières avants.

La planche de bord est du plus bel effet et ne manque pas d’originalité. Les compteurs OPTITRON sont spécialements conçus pour réduire la fatigue visuelle pendant la conduite (dixit TOYOTA). Les matériaux employés sont de plus de qualité, ce qui ne gâche rien ! Le maintien des sièges, plus larges,est excellent. La position de conduite est bonne, le volant est réglable en hauteur, on n’est bien dans un TOYOTA. Vous pourrez opter pour des options intéressantes comme l’aide au stationnement, le système de navigation à écran tactile intégré ou encore le kit Bluetooth et bien d’autres encore ! Etonnant pour un utilitaire !!

Côté tout terrain, en poussant le levier de la boite de transfert, on enclenche les 4 roues motrices, un cran plus loin et nous voilà en courte. Le rapport de réduction est bon, la boite auto (4 vitesses) participe aux évolutions TT tout en douceur mais comme tous ces types de transmission ne comptez pas sur le frein moteur, il est quasi inexistant.

Les dessous sont assez bien protégé d’origine, mais la pose de protections inférieures semblent indispensables pour pratiquer les bourbiers en toute sérénité.

Monté sur des jantes de 15 pouces d’origine, la garde au sol reste à 212 mm. La pose d’une monte "standard off road" semble compromise par les triangles de suspensions supérieurs avants. En effet, les pneumatiques d’origine (255/70 R 15) passent déjà très près de ces fameux triangles, seul solutions monter des jantes à déport.

Le démontage des superbes marche pied alu semble une étape obligatoire avant toute sortie musclée. La souplesse des bavettes avants et arrières n'obligera pas la dépose de celles-ci pour la pratique TT.

La benne, équipée de crochets d'arrimage, vous permettra d’y glisser tous les accessoires indispensables aux sorties tout terrain et même plus, puisque que vous pourrez profiter d’une longueur utile de 1520 mm par une largeur de 1515 mm. Cric Hi-Lift, sangle, glacière, table de camping et autres outils de randonnée trouveront leur place ici.

TOYOTA nous a donc servi une sixième génération de Hi-Lux remise aux goûts du jour, les options sont utiles pour une utilisation urbaine. Ce Hi-Lux saura vous emmener aussi bien au fond des bois avec toute la famille et les VTT dans la benne que sur votre chantier de construction de votre maison avec des poutres dans la plate-forme de chargement.

Espérons que TOYOTA saura trouver une solution pour assouplir un peu les suspensions AR qui restent un poil dur sans charge. La conduite en toute circonstance reste un véritable régal. On aime cette nouvelle génération de moteur performant, économique en carburant qui plus est respectueuse de l’environnement. Et quel LOOK ! Pare choc ar chromé, coque de rétroviseur de même matière. Intérieur revu à 100 %. Finalement on est loin d'un utilitaire...