TOYOTA Land Cruiser 166 D-4D 2006 par Franck (rdv) le 15/02/2006

Il est vrai que dans la catégorie 4x4, ce constructeur fait figure de maître en la matière. La grande expérience acquise dans le monde du tout terrain au fil de plusieurs décennies se jauge encore sur cette mouture.

Notre essai nous a permis de découvrir les points forts de ce 4x4. Pour commencer, son moteur : véritable cœur gavé à bloc de chevaux, mais surtout de couple, on est carrément bluffé par les reprises à très bas régime.
Un seul bémol, mais il faut s'y habituer, cette génération de moteurs "Common Rail" ont un très léger claquement typique. Les fortes pressions d'injection de gazole y sont certainement pour quelque chose. Etonnant aussi, le système électrique en 12 Volt mais avec 2 batteries !

La structure traditionnelle avec un châssis séparé en accord avec des systèmes de suspension évolués, pont rigide arrière et roues indépendantes à l'avant, font de ce Land Cruiser un excellent "routier".

On l'attendait au "virage" pour voir ces capacités TT, mais les débattements de suspensions sont plus qu'honorables.
La gamme courte (2,57) vous autorisera de bons franchissements et puis le blocage AR (en option) volera à votre secours dans les cas difficiles. Doté de 4 roues motrices permanentes, d'un blocage central à commande électrique de série et d'une garde au sol généreuse de 22 cm, les chemins creux ne lui feront pas peur.

Les bavettes sont en plastique trop rigides et les marchepieds pratiques à l'usage, risquent de s'abîmer rapidement lors de sorties à peine musclées.
De toute façon, sans être un SUV, loin de là ! Les utilisateurs n'iront jamais au bout des limites de ce véritable 4x4. Lors de notre essai, la monte pneumatique était fort peu adaptée à des escapades champêtres.

Les pare-chocs avant et arrière semblent trop fragiles pour une utilisation "Hard", mais vous pourrez toujours vous évader en famille.
D'ailleurs grande la famille, puisque vous pourrez opter pour la version 8 places, quand la plupart de ses rivaux n'en proposent que 7.

Le confort à bord est plus que correct, les sièges ont un très bon maintien et la place à bord ne manque pas. Côté tableau de bord, on trouve facilement ces marques, tout tombe bien sous la main. La prise en main est enfantine, seul la direction très assistée surprendra un peu au début.

La version VX essayée, flatte par sa qualité de finition ainsi que les matériaux choisis, franchement rien à dire, c'est beau et très bien fini.

Les compteurs sont très lisibles avec une touche de raffinement pour les cerclages chromés. Plusieurs commandes sont regroupées sur le volant, notamment le régulateur de vitesse (Cruise Contrôle).

La consommation ne grèvera pas votre budget avec en moyenne 9 Litres/100 km grâce notamment à la boîte 6 vitesses bien étagée qui est un régal.
La commande du blocage central se situe au pied des 2 leviers de sélection.

Un autre avantage: les rétros sont rabattables électriquement, même en roulant.

Côté pratique, on regrette l'ouverture de la porte arrière inversée, entendez par-là de gauche vers la droite, pas génial en ville le long d'un trottoir, mais ultra classique pour un 4x4 de conception JAPONAISE.

Par contre, la roue de secours peut-être placée soit sur la porte arrière, soit sous le coffre, suivant l'option choisie.
Remarque : Les vitres ont reçu des films teintés à 95% sur ce véhicule.

Raffiné, le LAND CRUISER peut être équipé d'un système de navigation par satellites (GPS) à technologie DVD (sur VXE) ou encore d'une climatisation à double zone (VX et VXE).

8 couleurs au catalogue, et puis bien sûr 2 longueurs de châssis : long ou court. De plus, de nombreux accessoires sont disponibles sur le marché ; protection de carter avant, central et de transfert, pare buffle, barre de protection latérale etc….

Bien préparé, pneus TT et protections, ce 4x4 semble bien conçu. A l'aise en tout terrain, c'est le bon compromis du moment.

La dernière génération perpétue la lignée LAND CRUISER.
J'en prendrais bien un pour faire du TT, mais d'ici à ce qu'il soit à 5 000 Euros...