Remplacement d'un joint de collecteur par Franck (rdv) le 12/08/2005

Remplacement d'un joint de collecteur d'échappement sur un moteur turbo diesel. (Ici, un moteur SD33T de NISSAN PATROL KR 160).
Les symptômes qui peuvent justifier cette intervention :
- en général le moteur devient bruyant, une partie des gaz d'échappement sort entre le collecteur et la culasse, du coup on entend un "ptchitt" caractéristique moteur tournant.
- on peut aussi remarquer des traces noires de gaz d'échappement le long du bloc moteur.
Ce joint permet de créer une étanchéité entre la culasse et les 2 pipes d'air ; celle d'échappement (le collecteur d'échappement), et la pipe d'admission (tubulure d'admission).
Pour des raisons de coût, nous allons refaire ce joint "au modèle". Après avoir acheter une plaque "de joint" pour une 30taine d'euro, nous nous servirons du joint d'origine comme modèle pour refaire un joint neuf.

Première étapes déposer tous les éléments pour pouvoir atteindre le collecteur. On commence par le filtre à Air, la boite à Air complète, la batterie, etc… ATTENTION de ne pas faire tomber une pièce dans les différentes pipes !!! (tel une rondelle dans le turbo).

Une fois un peu de place effectuée, on découvre les pipes, couleurs alu c'est la pipe d'admission, couleur rouille (fonte) c'est le collecteur d'échappement.

Il est souvent nécessaire de mettre du dégrippant sur les écrous de fixation du collecteur.

Pour des raisons pratiques, on utilise un "pied de biche" pour écarter le turbo en ayant pris soin de déposer bien sûr tous les écrous entre les collecteurs et la culasse mais aussi entre les collecteurs et le turbo. ATTENTION aux différents flexibles qui sont rattachés aux pipes qu'il faut impérativement démonter. Il faut aussi démonter le tuyau en cuivre d'alimentation en huile du turbo (au milieu du turbo sur le dessus), et la durite souple de retour d'huile (placée au milieu du turbo en dessous).

Il est important de bien nettoyer la surface du plant de joint avec un grattoir, un bon cutter fait l'affaire.

La pipe d'admission en aluminium avec sa bougie de préchauffage et sa connexion.

Le collecteur d'échappement déposé, remarquez le tuyau de graissage de palier de turbo (serpentin), n'hésitez pas à le déposer, plutôt que de risquer de l'abîmer en le laissant en place.

Vient ensuite la découpe du joint. Rien de plus simple, l'empreinte de l'ancien joint sera faite grâce à une pointe à tracer.

La découpe du joint se fait à l'aide d'un ciseau à bois de menuisier. Utilisez une cale de bois très dure comme table d'appui.

Voilà le résultat ! Rien ne sert de reproduire exactement le joint à l'identique. Il faut juste que tous les trous correspondent.

Le joint en place sur la culasse, ne reste plus que le remontage.
Les opérations de remplacement d'un joint de collecteur sont identiques, à peu de chose prés, pour n'importe quel type de moteur. Dernière consigne, le remontage terminé, au démarrage du moteur, surveillez la jauge de pression d'huile (ou le témoin) pour vous assurer que celle-ci a bien repris sa pression normale moteur tournant (environ 2.5 à 3 Bars). Effectuez un contrôle d'étanchéité moteur tournant.